LE MOT DU PRÉSIDENT

« LA DAME DE SÉVIGNÉ » ou l’Ambition du Développement

Avant de dire combien nous sommes heureux de nos performances en 2019-2020, il est important de souligner l’impact du COVID-19 sur nos organisations personnelles, professionnelles et sportives. Nous avons tous subit de plein fouet la présence du COVID-19 ainsi que les décisions prises pour en atténuer, arrêter et circonscrire la diffusion.

Nous avions, depuis le 13 Mars 2020, pris la décision de cesser toutes les activités de formation et d’entraînement. Cette décision était en phase avec celles prises par la Fédération Française des Echecs d’arrêter toutes les compétitions (individuelles et par équipes), ainsi que celles prises par la Mairie d’interdire à l’ensemble des usagers l’accès aux infrastructures sportives et associatives municipales.

Ce furent de bonnes et sages décisions qui ont éloigné nos adhérents du Club, mais les formateurs ont gardé le lien avec les jeunes via les plateformes de jeux et de tournoi en ligne.
Mais cela ne remplace pas la présence à l’échiquier avec votre adversaire en face de vous en compétition ou votre partenaire lors de vos formations et entrainement.

Avant l’arrivée du COVID-19, j’avais une crainte sourde et lancinante de l’impact des plateformes de jeux en lignes sur la possible désertification des Club. Moins de présence, moins de chaleur humaine et en définitive plus de Club ou, pour être plus précis, plus de « petit » Club. Ma crainte était donc, du fait de cet impact numérique que les Clubs soient dans une certaine obligation de se regrouper pour encore exister en tant que Club.
Nous le verrons en cours d’année sportive 2020-2021, mais je pense que ce repos, cet éloignement forcé de nos échiquiers, renforce ma certitude de l’intérêt du Club, de l’importance du Club, face à ces plateformes numériques. Cela ne veut pas dire que je les oppose, mais je pense qu’il faut en faire un complément à la formation de nos adhérents.

De toute manière, ces plateformes ne disparaîtront pas et même se développeront, c’est le sens du développement technologique.
Bien que notre sport soit « numérisable », « informatisable » et surtout « dématérialisable », je reste persuadé de l’importance et de la nécessité du contact humain pour progresser.
Ainsi donc, le COVID-19 m’a mené à une réflexion peut-être simple de l’impact du numérique dans nos vies de Club échiquéen, mais je tenais à la partager avec vous.

Revenons maintenant à notre principal sujet, l’avenir de nos compétitions et donc de notre Club.
Comme vous le savez, tout est entrelacé, les formations, les compétitions, les entrainements, tout compte dans le développement de notre Club.
Cette année sportive 2020-2021 est une année importante pour notre Club car nous renouons avec la NIII Adultes et avons maintenu notre deuxième NIV Adultes. « La Dame de Sévigné » a également entrepris une politique de développement et d’objectifs sportifs.

Cela ne veut pas dire que rien n’avait été fait avant, bien au contraire, mais la gestion et la conduite d’une association comme celle de « La Dame de Sévigné » n’est et n’a pas été chose facile car beaucoup d’éléments extérieurs viennent interférer dans nos plans de développement. Mais c’est sans doute le lot de toute association et il faut le savoir et en tenir compte.
En fait, avec l’expérience, nous pouvons considérer que quel que soit le plan de développement inscrit dans nos objectifs sportifs, il y a toujours des facteurs humains, internes ou externes, qui peuvent en retarder l’application, mais il y a des domaines qui ne dépendent pas de l’extérieur, et ce sont ceux de la bonne gestion administrative, financière et celui de la mise en œuvre de la politique de formation des Jeunes et des Adultes (voir l’Edito).

Nous avons mis beaucoup d’énergie et de volonté dans notre objectif de monter de la NIV en NIII Adultes et de la NIII en NII Jeunes, mais il reste beaucoup de choses à faire et je sais que nous pouvons compter sur l’envie et l’implication de tous les adhérents et joueurs du Club pour rendre notre association plus « solide » et forte.
Notre retour en NIV de la saison 2019-2020 fut un challenge mais aussi un moment de questionnement pour savoir quel est vraiment le bon rythme du développement et comment faire rimer objectif et réalité. Cela pose également la question de la philosophie de fonctionnement (philosophie au sens du vivre ensemble) avec les contraintes que l’on crée lors de la mise en œuvre des ambitions sportives.

Notre Association est une alchimie complexe de sentiments, de dévouement, d’amitié et d’envie lyrique du développement.
Et cette alchimie me fait me sentir honoré de présider « La Dame de Sévigné. »

Giuseppe PASCALE
7 Septembre 2020